Le printemps sur la passerelle montréalaise

10:12:00


Le printemps sur la passerelle montréalaise
Retour sur la 15e édition de la Semaine de Mode de Montréal

La Semaine de Mode de Montréal (SMM) a cette année connu un succès massif, avec une atmosphère intense, des défilés enivrants, une programmation dense ainsi qu’une forte présence médiatique, résume avec enthousiasme l’équipe d’organisateurs de Sensation Mode.

Du 13 au 17 octobre 2008, plusieurs designers canadiens de renom tels que Christian Chenail, Andy Thê-Anh, Lucian Matis, Yves Jean Lacasse, Marie Saint Pierre, Soïa & Kyo et Denis Gagnon ont révélé leur collection printemps-été 2009 au Marché Bonsecours du Vieux-Montréal, en collaboration avec P&G beauté. Médias, acheteurs et invités ont tous constaté un grand talent créatif sur la passerelle.

La griffe québécoise MUSE par Christian Chenail a marqué le début de l’événement. Comment rend-t-il la femme belle, romantique et sensuelle pour ce printemps? Le designer lui propose une collection printanière empreinte de fraîcheur, d’une légèreté nouvelle et d’une silhouette harmonieuse par des robes et jupes courtes à multiples volants, des imprimés floraux abstraits et une pointe d’imprimés tachistes. «C’est l’antithèse de ma collection d’automne qui est à la fois sombre et futuriste, souligne le designer. Cette fois, j’avais envie d’optimisme et ça se traduit par des vêtements tout en mouvement et très faciles à porter.» Inspiré des références vintage des années 60 de Balenciaga et de Saint-Laurent, il mélange une tradition de couture et de modernité difficile à ne pas aimer dans des tons de bleuet, gris perle, rose hibiscus et noir.



Le designer torontois, reconnu pour sa minutie du détail, Lucian Matis s’est par la suite démarqué en présentant une collection inspirée de l’univers digital des ordinateurs nommée Poésie digitale. Alors qu’on aurait pu s’attendre à une collection futuriste aux couleurs métalliques, il a préféré une collection tout en féminité en utilisant des couleurs vibrantes, sur soies fines, incrustées de perles et de strass. Sa collection met en vedette des robes lime, rouges, crème et roses aux formes nouvelles et aux textures somptueuses qui soulignent la silhouette de la femme.

Lors de la dernière soirée, Mitsou, Mahée Paiement, Lulu Hugues, Gabrielle Destroismaisons, Geneviève Borne, Pénélope McQuade, Marie-Chantal Toupin, Chantal Fontaine, Caroline Néron, Jacynthe René et Virginie Coossa font partie des 25 artistes québécoises qui ont défilées pour l’événement public La Diva, un hymne à la beauté, une ode à la vie. Ce défilé, en collaboration avec Belle et Bien dans sa peau, le magazine Clin d’œil et le Laboratoire Créatif, avait pour but de célébrer le talent des créateurs québécois au profit des femmes atteintes du cancer. Avec grâce, chaque artiste a présenté une robe confectionnée sur mesure, inspirée de la diva Maria Callas. Très généreuses de leur temps, les artistes ont ensuite rencontré les gens du grand public lors d’un cocktail VIP.

Enfin, la Semaine s’est terminée sur une note positive par l’excentricité du défilé de Denis Gagnon. À l’avant-scène de sa collection Éclats sublimes, la peau nue de la femme s’est révélée par une robe caméléon (noire, or, rose ou rouge) en jersey fluide ou en cuir. Chic et glamour, elle lie et délie les torsades de tissu qui la composent. Le designer marginal qualifie cette robe de «malléable et multifonctions, qui sied à toutes les silhouettes». Sa façon de jouer avec la matière pour créer des textures 3-D et des effets gaufrés qui traduisent de techniques perfectionnées à Copenhague a impressionné plus d’un.


Boutique Muse, 4467 rue Saint-Denis, 514-848-9493, www.muse-cchenail.com
Lucian Matis,
www.lucianmatis.com
Denis Gagnon,
www.denisgagnon.ca

Photos de Christian Chenail: Jimmy Hamelin, www.jimmyhamelin.com
Photos de Lucian Matis: Aude Constantin

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Devenez fan

Subscribe